Outils de conversation via l’intelligence artificielle, directement intégrés à des applis de discussion instantanée, les chatbots sont de plus en plus démocratisés et perçus comme les « apps de demain ».

La multiplication des chatbots est permise principalement par la démocratisation de l’intelligence artificielle, le besoin des entreprises/marques/politiques de développer une relation plus individualisée avec leurs cibles, la concentration des utilisateurs sur un nombre restreint d’applis de messagerie instantanée (Facebook Messenger, WhatsApp…). 

On peut, assez vite, identifier les différentes opportunités offertes par cette démocratisation technologique dans le métier de la communication de recrutement, et du recrutement au sens plus large du terme.

En communication de recrutement, les chatbots se situent pleinement dans le virage « conversationnel » de la communication des marques ou institutions avec leurs cibles, inauguré dès le lancement des premiers réseaux sociaux dans le milieu des années 2000.

Information et promotion

Il peut apparaître judicieux de placer un chatbot, utilisé via une application de messagerie instantanée, comme Facebook Messenger par exemple, sur un site carrières, une page entreprise d’un réseau social ou tout autre support d’information sur l’employeur. Le chatbot peut autant être utilisé à des fins informationnelles sur l’employeur qu’à des fins de promotion de la marque, des offres disponibles, de la culture… Au-delà du fait de donner l’image d’une entreprise à la pointe des dernières technologies, l’utilisation d’un chatbot peut permettre à un utilisateur d’obtenir rapidement l’information dont il a besoin, sans solliciter le temps d’un recruteur ou d’un communicant en charge de la gestion de la page entreprise concernée.

En recrutement on peut, dans le même ordre d’idée, imaginer qu’à terme des chatbots seront en mesure de traiter des candidatures au premier stade du processus de recrutement, en traitant l’information reçue dans la base de données (ATS) et en triant les candidatures reçues en premier lieu, répondant de façon positive ou négative aux différents candidats de façon individualisée. Certains verront peut-être dans cette évolution possible un danger lié à la robotisation de certaines tâches des équipes de recrutement. D’autres pourront y voir un gain de temps offert aux recruteurs pour mieux traiter les candidatures (passer plus de temps à traiter les candidatures présélectionnées, faire passer des entretiens plus longs…) ayant passé le premier stade de recrutement.

Les applis majeures de messagerie instantanée proposant des bots depuis cette année :
• Facebook Messenger
• Télégram
• Kik
• Skype
Depuis plusieurs années :
• WeChat en Chine
Un bon exemple d’appli de conversation d’intelligence artificielle qui propose des bons plans aux étudiants dans leur vie quotidienne :
• Jam, créée en 2015 www.hellojam.fr
Enfin, pour en savoir plus sur les bots et leur potentiel pour la communication au sens large, l’article FrenchWeb qui va bien : http://bit.ly/2cG2gx1

Un grand merci à Thomas, Malvina, Gauri et Luc, avec qui j’ai eu la possibilité d’échanger sur le sujet et de finaliser la rédaction de cet article !

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez obtenir des conseils ou simplement que l’on vous oriente dans la bonne direction :anne-sophie.duvaux@fr.tmp.com

Account Director

Je travaille depuis trois ans chez TMP, dont six mois passés à Londres chez AIA. J’aime, entre autres choses, écrire, débattre, faire de la guitare. J’aime moins : les évidences, les « tartes à la crème », les évidences.

Evénements à venir

Pas d'événements à venir

Inscrivez-vous pour recevoir nos alertes email